Pensée du 01 septembre 2013

Qu’est-ce que Yhwh réclame de toi ?

— Michée, ch. 6, v. 8 :—
Il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que Yhwh réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la bonté, et que tu marches humblement avec ton Dieu ?

Depuis l’aube de l’humanité, l’homme a désiré s’approcher de Dieu par des sacrifices et des offrandes, pensant s’attirer sa grâce. Mais le Créateur de toute chose a-t-il besoin d’une chair morte pour témoigner sa faveur ? Voici ce que déclare le Psaume, ch. 40, v. 7 au sujet de Dieu : Tu n’as désiré ni sacrifice ni offrande […] ; tu n’as demandé ni holocauste ni sacrifice pour le péché.

Alors répondons à cette question :

« Qu’est-ce que Yhwh réclame de toi ?»

Ainsi, « il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon » afin d’obtenir la grâce de Dieu — « et ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean 5,3 1JEAN Ch.5. v.3.
3 Car c'est aimer Dieu que de garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles.
)

« Que tu agisses selon l’équité »

Jésus notre Maître, nous a bien mis en garde : « Je vous le dis, si votre justice n’abonde pas plus que celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez en aucun cas dans le royaume des cieux. » (Mat 5:17 à 20 MATTHIEU Ch.5. v.17 à 20.
17 Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes; je ne suis pas venu abolir, mais parfaire. 18 Car, je vous le dis en vérité, jusqu'à ce que passent le ciel et la terre, un seul iota ou un seul trait de la Loi ne passera pas, que tout ne soit accompli. 19 Celui donc qui aura violé un de ces moindres commandements, et appris aux hommes à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le royaume des cieux; mais celui qui les aura pratiqués et enseignés, sera tenu pour grand dans le royaume des cieux. 20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des Scribes et des Pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.
) Il s’agit de pratiquer la droiture, l’honnêteté… bref tout ce qui découle de l’amour, et ainsi la foi.

D’où cette injonction :

« Que tu aimes la bonté »

Non pas comme l’esclave impitoyable d’une parabole de Jésus (Mat 18:23 à 35 MATTHIEU Ch.18. v.23 à 35.
23 C'est pourquoi le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulu régler ses comptes avec ses serviteurs. 24 Quand il se mit à régler les comptes, on lui amena un débiteur de dix mille talents. 25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'on le vendît, lui, sa femme, ses enfants et tout ce qu'il avait pour que paiement fût fait. 26 Alors le serviteur, tombé à ses pieds, demeurait prosterné, disant : " Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. " 27 Touché de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller et lui remit sa dette. 28 Ce serviteur, à peine sorti, rencontra un de ses compagnons de service, qui lui devait cent deniers. L'ayant saisi à la gorge, il l'étouffait, disant : " Paie ce que tu dois. " 29 Son compagnon de service, tombé à ses pieds, le suppliait, disant : " Aie patience envers moi, et je te paierai. " 30 Mais lui ne voulait pas, et il s'en alla le faire mettre en prison jusqu'à ce qu'il eût payé sa dette. 31 Ce que voyant, ses compagnons de service furent grandement contristés, et ils vinrent raconter à leur maître ce qui s'était passé. 32 Alors le maître le fit appeler et lui dit : " Serviteur méchant, je t'ai remis toute cette dette, parce que tu m'as supplié. 33 Ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon de service, comme moi-même j'ai eu pitié de toi? " 34 Et son maître irrité le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé toute sa dette. 35 Ainsi vous traitera mon Père céleste, si chacun de vous ne pardonne à son frère du fond du cœur. "
), mais en la pratiquant envers les autres — « tout ce que vous voulez que les gens fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux : c’est là la Loi et les Prophètes » (Mat 7:12 MATTHIEU Ch.7. v.12.
12 Donc, tout ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le aussi pour eux; car c'est la Loi et les Prophètes.
)

En plus d’apprécier et de remercier pour celle qui vient de notre Père par le Seigneur pour la vie éternelle. Vient aussi cet ordre :

« Que tu marches humblement avec ton Dieu. »

« “Où donc est leur Dieu” pour que nous le suivions ? », demanderas-tu. Notre Dieu et Père est au milieu de nous, par son esprit et celui de son Fils agissant en son nom. Alors, tout comme les Israélites suivirent la nuée et le feu, marchons humblement derrière Dieu agissant par le Christ, lui qui nous fait paître par l’esprit saint. N’allons pas au-delà de ce que notre Maître nous donne à faire : ne nous mettons pas en avant.

Pour conclure, une seule remarque. Cette Écriture de Michée forme une seule question : « Qu’est-ce que Yhwh réclame de toi, si ce n’est […] ? » Elle ne demande pas de réponse. Elle nous remet simplement à notre place. Le but n’est pas d’étaler ce que nous effectuons pour le Seigneur, comme si Dieu avait besoin de nos actions pour témoigner sa faveur et sa bonté. Sa faveur, il nous la témoigne déjà parce que nous existons et que Christ est mort pour racheter nos fautes. Autrement, nous aurions péris depuis Adam et Ève. Et même, Dieu n’aurait simplement pas créé l’être humain. Alors, cessons de bavarder, et agissons bien. C’est le meilleur cadeau que nous puissions lui faire, et la meilleure chose à faire tout court.

Qu’à Dieu appartiennent notre vie et la gratitude au nom du Seigneur Jésus. Amen. Que sa grâce soit avec vous tous

signatureserviteur2-1.png

 

Date de dernière mise à jour : 19/08/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site