Excommunication...Enseignement d'homme ou de Dieu? —selon Matthieu Ch.18—

Pour une bonne compréhension de la bible il y a au moins deux choses qu’il faut éviter, la première c'est d’utiliser des mots qui ne sont pas dans la Bible et que nous pourrions hâtivement associer à certains versets.

Sortons le dico...
Cette démarche peut être dangereuse, car elle peut nous éloigner de la vérité biblique. Prenons les mots « exclusion » ou « excommunication » : ils ne sont pas dans la bible. Mais nous pourrions justifier leur utilisation à cause d’une interprétation erronée de (Mat 18:1 à 18 MATTHIEU Ch.1. v.1 à 18.
1 En ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et dirent : " Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux? " 2 Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d'eux 3 et dit : " Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. 4 Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. 5 Et celui qui reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il reçoit. 6 Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer. 7 Malheur au monde à cause des scandales ! C'est une nécessité qu'il arrive des scandales; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive ! 8 Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d'être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel. 9 Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie, que d'être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne du feu.10 Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux. 11 Car le Fils de l'homme est venu sauver ce qui était perdu.12 Que vous en semble? Si un homme a cent brebis, et qu'une d'elles vienne à s'égarer, ne laissera-t-il pas sur les montagnes les quatre-vingt-dix-neuf autres pour aller à la recherche de celle qui s'est égarée? 13 Et s'il lui arrive de la retrouver, je vous le dis en vérité, il a plus de joie pour elle que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. 14 De même, n'est-ce pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux, qu'il ne se perde pas un seul de ces petits? 15 Si ton frère a péché contre toi, va reprends-le entre toi et lui seul; s'il t'écoute, tu auras gagné ton frère. 16 S'il ne t'écoute pas, prends avec toi encore une ou deux (personnes), afin que toute chose se décide sur la parole de deux ou trois témoins. 17 S'il ne les écoute pas, dis-le à l'Eglise; et s'il n'écoute pas même l'Eglise, qu'il soit pour toi comme le païen et le publicain. 18 En vérité, je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
) ou de (1Cor 5:1 à 13 1CORINTHIENS Ch.5. v.1 à 13.
1 On n'entend parler que d'une impudicité commise parmi vous, et d'une impudicité telle qu'il ne s'en rencontre pas de semblable même chez les païens; c'est au point que quelqu'un a la femme de son père. 2 Et vous êtes enflés d'orgueil ! Et vous n'avez pas été plutôt dans le deuil, afin que celui qui a commis un tel acte fût retranché du milieu de vous ! 3 Pour moi, absent de corps, mais présent d'esprit, j'ai déjà jugé, comme si j'étais présent, celui qui a commis un tel attentat : 4 Au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ, vous tous réunis et moi en esprit au milieu de vous, avec la puissance de Notre-Seigneur Jésus, 5 qu'un tel homme soit livré à Satan pour la mort de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. — 6 Vous avez tort de vous tant glorifier ! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte? 7 Purifiez-vous du vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, comme aussi vous êtes des azymes; car notre Pâque, le Christ, a été immolé. 8 Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain ni avec un levain de malice et de perversité, mais avec les azymes de la pureté et de la vérité. 9 Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir de relations avec les impudiques : 10non pas absolument avec les impudiques de ce monde, ou avec les hommes cupides et rapaces, ou avec les idolâtres; autrement il vous faudrait sortir du monde. 11 J'ai simplement voulu vous dire de n'avoir point de relations avec un homme qui, portant le nom de frère, est impudique ou cupide, ou idolâtre, ou médisant, ou ivrogne, ou rapace, de ne pas même manger avec un tel homme. 12 Car est-ce à moi de juger ceux du dehors? N'est-ce pas ceux du dedans qu'il vous appartient de juger? 13 Ceux du dehors, c'est Dieu qui les juge. Retranchez le méchant du milieu de vous.
)


Mais est-ce bien le cas ? prenons la définition dans un dictionnaire :

 

EXCLUSION, (nom féminin) :
- Sens 1: Action d'exclure. Anglais exclusion
- Sens 2: Situation de certaines personnes mises à l'écart de la société. Anglais exclusion
- Synonymes exclusion : bannissement, élimination, excommunication, ostracisme, radiation, rejet.

Mais, que dis vraiment le Christ ?
Voyons s’il s’agit de cela dans Matthieu ch.18.

Oublions ce mot pour un temps et l’association que nous en faisons avec Matthieu 18 et réécoutons le Christ nous parler. Le discours commence par une question des disciples, cette question ne doit pas être perdue de vue pour bien comprendre ce que le Christ explique.
Pour les disciples la question semblait naturelle, mais pour le Christ elle révèle un état d’esprit malsain et dangereux pour les petits.

Matthieu, ch. 18, v. 1 à 14
1 En ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et dirent : " Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux? "

La réponse de Jésus tranche avec ce que les disciples pouvaient imaginer

2 Alors ayant fait venir un enfant, il le plaça au milieu d'eux 3 et dit : " Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. 4 Celui donc qui se fera humble comme ce petit enfant est le plus grand dans le royaume des cieux. 5 Et celui qui reçoit en mon nom un enfant comme celui-ci, c'est moi qu'il reçoit. 6 Mais celui qui scandalisera un de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui suspende une meule à âne autour de cou et qu'on le précipite au fond de la mer.7 Malheur au monde à cause des scandales !Icone noteNOTE
Scandales,
"pierre d'achoppement" !Skandalizo (strongn°4624).

Définition de "Skandalizo"
Poser une pierre d'achoppement ou un obstacle dans le chemin, sur lequel un autre peut trébucher et tomber, métaphorique offenserAttirer à pécher(*)Faire qu'une personne commence à se méfier de quelqu'un en qui elle avait l'habitude de croire et d'obéir être une occasion de chuteêtre offensé dans quelqu'un, c'est à dire voir dans un autre ce que je désapprouve et qui m'empêche de reconnaître son autorité. Faire que quelqu'un juge un autre non favorablement ou injustement Puisque quelqu'un qui trébuche ou dont les pieds s'empêtrent se sent contrarié Faire que quelqu'un ait du déplaisir à une chose Rendre indigné .

Ici le Christ montre le danger de faire chuter ou d'Attirer à pécher un petit d'où le conseil suivant :

C'est une nécessité qu'il arrive des scandales; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive ! 8 Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi : il vaut mieux pour toi entrer dans la vie manchot ou boiteux, que d'être jeté, ayant deux mains ou deux pieds, dans le feu éternel. 9 Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans la vie, que d'être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne du feu.

Ce conseil s’applique d’abord et avant tout en rapport avec ce qui est dit précédemment, c’est à dire tout ce qui peut nous amener à pécher contre un de ces petits, celui qui veut être grand finira tôt ou tard à nuire au petit et à son corps tout entier.
Ce corps n’est pas forcement uniquement le sien, mais la congrégation ou corps du Christ dont il est un membre, ces versets sont souvent utilises hors de leurs contexte, ce qui est le deuxième danger dont je parlais.

Car ce faisant cette répétition et cette utilisation peut nous empêcher de le comprendre dans son contexte. En effet notre cerveau ayant à l’esprit une explication hors contexte très puissante. De plus le Christ à un état d’esprit bien différent de l’individualisme rencontré fréquemment chez les êtres humains. Par exemple quand il dit si ton œil, il pense peut-être corps de l’église et pas forcement œil de mon corps individuel.

10 Prenez garde de mépriser aucun de ces petits, car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux. 11 Car le Fils de l'homme est venu sauver ce qui était perdu. 12 Que vous en semble? Si un homme a cent brebis, et qu'une d'elles vienne à s'égarer, ne laissera-t-il pas sur les montagnes les quatre-vingt-dix-neuf autres pour aller à la recherche de celle qui s'est égarée? 13 Et s'il lui arrive de la retrouver, je vous le dis en vérité, il a plus de joie pour elle que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. 14 De même, n'est-ce pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux, qu'il ne se perde pas un seul de ces petits?

« ...pas un seul de ces petits ? »

Du verset 1 au verset 14, le Christ nous parle de ces petits aux yeux des hommes, mais qui ont une grande importance aux yeux de son père ; et après nous avoir mis en garde de ne pas faire trébucher un de ces petits, il nous rappelle au verset 14 : « De même, n’est-ce pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux, qu’il ne se perde pas un seul de ces petits ? »

Dieu veut que personne ne soit perdu ou retranché. Les conseils qui suivent de la part du Christ ont pour but à ce « qu’il ne se perde pas un seul de ces petits ». Jusque là, on notera que le désir de Dieu n’est pas de retrancher mais d’unir, protéger du danger. Un des dangers pour ces petits, c'est le péché, et Jésus donne un conseil à ses disciples pour empêcher que ces petits ne soient perdus, au verset 15 : « Si ton frère a péché contre toi, va reprends-le entre toi et lui seul ; s’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. » Voilà, dès le début le désir de notre Seigneur, c’est sauver et rien, rien et rien d’autre...

« Tu auras gagné ton frère. »

La démarche qui suit n’est pas de préparer l’exclusion, mais de persévérer dans l’effort de sauver son frère en associant une aide dans cet effort. Cette phrase, « s'il t'écoute, tu auras gagné ton frère », n’est pas répétée, mais elle coule de source, elle est évidente.

Si malheureusement son frère ne l’écoute pas, il reste encore une solution, on ne se décourage pas, on ne renonce pas. Bien sûr on pourrait être contrarié qu’il ne nous écoute pas et penser hâtivement à ce stade que s’il ne nous écoute pas, il n’écoutera personne. Plutôt, on se réjouira à l’idée que s’il ne nous écoute pas, il écoutera quelqu’un d’autre dans la congrégation. On laisse de côté l’amour de soi — ou amour propre — pour penser à l’autre, notre petit frère, celui qui est si chère à notre Père.
On recherche l’aide de la congrégation. Le but à ce stade n’est pas de porter des jugements de valeur — aboutissant parfois même à des condamnations —, de l’humilier, de lui retirer des récompenses, de lui faire des reproches, de favoriser le bavardage sur son péché, de se sentir grand par rapport à lui, parce que nous ne sommes pas pécheurs comme lui. Oui, ce frère est peut-être petit à cause de son péché, mais le désir de notre Père est toujours le même :

«De même, n'est-ce pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux, qu'il ne se perde pas un seul de ces petits ?»

Ainsi, chaque membre de la congrégation à l’occasion d’aider ce frère, de démontrer son amour à son égard. L’effort que chacun peut faire à l’égard de ce frère sera salutaire, non seulement pour le pécheur, mais aussi pour celui qui défendra la haine du péché. La congrégation est un corps, si un membre est malade, le désir du corps est de guérir de l’infection et non de se précipiter dans l’amputation de ce membre. D’ailleurs, le corps physique nous montre qu’il lutte tout entier contre une infection. S’il écoute la congrégation, « tu auras gagné ton frère ».

Le Christ parle-t-il d’exclusion ?
Cette phrase, encore une fois, « s’il t’écoute, tu auras gagné ton frère », n’est pas répétée mais elle coule de source, elle est évidente.
Si malgré l’aide de la congrégation, il n’écoute pas, le Christ parle-t-il d’exclusion ? Y a-t-il quelqu’un qui dit à tous : « Cet homme n’est plus chrétien », ou une autre appellation ? Y a-t-il quelqu’un qui dit à tous : « Vous ne devez pas lui parler » ? Y a-t-il quelqu’un qui dit à tous : « Si vous lui parlez, vous serez vous aussi exclus » ? Le Christ conclut au verset 17 :

« S’il ne les écoute pas, dis-le à l’Église ; et s’il n’écoute pas même l’Église, qu’il soit pour toi comme le païen et le publicain. »

Avons-nous noté ? Il conclut par : « Qu'il soit pour toi ». Le Christ ne dit pas : « Qu’il soit pour vous », ou « pour la congrégation » mais « pour toi ». Pourquoi ? Plutôt que de répondre tout de suite, posons-nous plusieurs questions.
Pourquoi personne ne tient compte de cette parole du Christ ? Pourquoi vouloir contrôler ses frères vis-à-vis de quelques-uns qui le considèrent comme pécheur et les contraindre à faire de même ?
Mais il est quand même important de se demander comment nous pouvons comprendre ces recommandations de la part de Jésus. Il semble que la suite du verset nous montre comment le comprendre.

L’apôtre Pierre comprenant l’importance de sauver les petits et l’importance de cette action — conséquence douloureuse de cette action — a posé à Jésus une question, qui d’une part révèle la personnalité de l’être humain, et sa tendance à l’égoïsme et l’égocentrisme. En fait, le Christ n’a pas dis, dans le v. 15, « si ton frère pèche contre toi », le texte grec est précis et dit simplement « pèche », mais on notera que Pierre ramène la conséquence du péché à sa personne en disant : « Mais s’il pêche contre MOI, sept fois, devrais-je lui pardonner sept fois ? [Ce qui est énorme] ». Comprenant qu’en disant cela, l’apôtre Pierre a montré cependant une très belle qualité, car il était prêt à suivre les conseils de Jésus, à pardonner jusqu’à sept fois son frère.

Le pardon est tout !
La réponse de Jésus va le surprendre d’une manière extraordinaire, et continue de nous surprendre jusqu’à notre époque, car il dit : « non pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante dix-sept fois ». Ce rapport entre sept et 77, nous le retrouvons dans les propos de Caïn et de son descendant Lamek. Il est intéressant que c’est Yhwh, qui avait dit que Cain serait vengé 7 fois, et on pourrait penser que les propos de son petit fils Lamek « je serai vengé 77 fois », était uniquement une bravade. Les paroles de Jésus nous montrent que la patience de Yhwh envers des pécheurs est tout à fait phénoménale, car Pierre & nous-même nous ne pouvions imaginer que sa patience s’étendrait jusqu’à cette exercice. Imaginons que quelqu’un nous crache au visage 77 fois, serons-nous prêt à le pardonner, notre propre frère. Je crois que même 7 fois, c’est difficile pour la grande majorité d’entre nous.

«c’est le véritable amour et la vraie patience de Dieu»

Ce ch. 18 nous montre que Yhwh, Christ, et sa congrégation, doivent être disposés à faire preuve d’une patience, d’une longanimité tout à fait EXTRAORDINAIRE. Ils ne devraient donc pas, y avoir de précipitation à couper ou à sectionner le membre malade, avant d’avoir tout tenté par le maximum de membre de la congrégation. On voit que nous sommes loin de l’état d’esprit d’exclusion, d’excommunication, de retranchement.

Ce que nous apprennent ces versets, c’est le véritable amour et la vraie patience de Dieu pour ses petits affaiblies, ou diminuées par le péché.

signaturebalatum2.png


 

A suivre prochainement n'hésitez pas à vous inscrire sur la Newsletter pour être tenue informer de la mise en ligne de la suite de cet article...

 

Date de dernière mise à jour : 04/08/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×