Pensée du 03 janvier 2014

De la modestie dans nos recherches

— Siracide 3.21
« Ce qui est trop difficile pour toi, ne le recherche pas, ce qui est au-dessus de tes forces, ne l’examine pas. »

Que le lecteur considère ce passage comme inspiré de Dieu ou non, il n’en demeure pas moins utile pour l’accomplissement de l’homme de Dieu — pour reprendre les expressions de la deuxième lettre à Timothée.(2Tim 3:16,17 2TIMOTHEE Ch.3. v.16 & 17.
16Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour redresser, pour éduquer en la justice, 17 afin que l'homme de Dieu soit parfait, prêt pour toute œuvre bonne.
) Cette citation tirée du Livre de Jésus « fils d’Éléazar, fils de Sira », appelé Ecclésiastique ou Siracide, porte sur une idée en accord avec la pensée divine rapporté par Jésus Christ, ses apôtres et les Prophètes.

Restons sur nos gardes
En effet, elle nous enseigne la modestie dans notre apprentissage de la vérité. Jésus fils de Sira met en garde contre la spéculation. La révélation de notre Père est seule objet de recherche. C’est ce que déclare la suite du passage examiné :

« Réfléchis sur les commandements qui t’ont été donnés, tu n’as pas besoin des choses cachées. »

En effet, peu avant sa mort, Moïse dit : « Au Seigneur notre Dieu sont les choses cachées, et les choses révélées sont pour nous et nos fils à jamais, pour que soient mises en pratique toutes les paroles de cette Loi. »

Ainsi, nous comprenons que l’obéissance aux commandements du Seigneur est tout.

Ne nous perdons pas en vaines spéculations, même « basées » sur les Écritures. Le fils de Sira avertit en effet :

« Car beaucoup ont été égarés par leurs spéculations, leur imagination perverse a faussé leurs pensées. »

Le but de ces Écrits n’est pas de flatter l’intellect, mais de « communiquer la sagesse qui conduit au salut par la foi qui est dans le Christ Jésus », comme Paul l’a écrit à Timothée. En d’autres termes, elles sont là pour rendre témoignage au sujet du Christ afin que nous soyons sauvés par la foi en son nom. Elles sont également là pour nous servir d’exemples, et que nous recevions l’espérance et la consolation.

Concluons par cet adage de Jésus fils de Sira, qui n’est pas sans rappeler une certaine action de grâce du Christ :

« Grande est la miséricorde de Dieu, aux humbles il dévoile son secret. »

 

signatureserviteur2-1.png

 

Date de dernière mise à jour : 20/08/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site